L’arête de l’éternité // Sandy Allan

Survie sur l'arête Mazeno

Comme histoire de survie au Nanga Parbat, on connaissait déjà celle des frères Messner en 1970. Sandy Allan et Rick Allen, deux solides écossais âgés de respectivement 57 et 59 ans en ont ajouté une, tout aussi épique, au mois de juillet 2012, après être venus à bout de l’interminable arête Mazeno, la voie la plus longue du monde.

L’arête Mazeno est une voie longue de dix kilomètres qui implique de gravir plusieurs sommets culminant à plus de 7 000 mètres d’altitude. La plupart des alpinistes qui ont tenté cette aventure hors norme depuis trente ans ont décidé de redescendre au col Mazeno, juste avant le point de non retour. Sandy Allan et Rick Allen ont choisi de poursuivre vers le sommet. La descente des deux hommes sans vivre, sans eau et abrutis par la fatigue et l’altitude constitue le moment fort du livre qui retrace cette épopée légendaire.

L’autre point fort du livre, c’est l’aspect historique. Sandy Allan revient en effet longuement sur l’histoire du Nanga Parbat ainsi que sur les tentatives précédentes sur l’arête Mazeno, souvent menées par Doug Scott, l’un des chefs de file de l’alpinisme britannique dont l’histoire est très présente tout au long du livre. Le récit nous fait également voyager sur la fameuse Karakoram Highway, improbable autoroute qui mène pratiquement au pied de la montagne et nous plonge ensuite dans l’intimité du quotidien d’une expédition qui tutoie sans cesse les limites. L’auteur n’élude d’ailleurs pas les discussions animées entre grimpeurs – six au départ dont la grimpeuse sud-africaine Cathy O’Dowd – et les prises de décisions parfois difficiles, surtout lorsque la vie est en jeu. Comme toujours chez Guérin, les cahiers photos – avec cartes détaillées – sont le petit plus de l’ouvrage qui n’avait pas besoin de ça pour faire frissonner le lecteur.

L'arête de l'éternité - Sandy Allan

Chullanka, vos sports grandeur nature

Pas de Commentaire

Pas de commentaire.

Flux RSS pour les commentaires de cet article.

Laisser un commentaire