Les Hallucinés, un voyage dans les délires d’altitude

20 août 2020 - 8 commentaires

La Dent du Piment est heureuse de vous annoncer l’arrivée, le 3 septembre prochain en librairie, de son petit frère : Les Hallucinés. Caméra embarquée dans la tête des alpinistes qui pénètrent dans le monde étrange et merveilleux de la très haute altitude.

En librairie le 3 septembre

J’avais déjà survolé le sujet des hallucinations en altitude ici même, à l’époque où ce blog tournait à plein régime. Avec les éditions Guérin-Paulsen, nous avons décidé de nous immerger un peu plus en profondeur dans les mystères de la haute altitude et dans le cortex des alpinistes fatigués.

J’ai donc entrepris de compiler les histoires les plus délirantes ramenées de là-haut, en épluchant l’opulente littérature alpine et surtout en allant interroger ceux qui, bien aidés par l’hypoxie, ont poussé la machine au point de la faire dérailler. Jean Troillet, Sandy Allan, Rick Allen, Doug Scott, Carlos Carsolio ou encore Élisabeth Revol m’ont ainsi raconté ce qu’ils ont vu – ou cru voir – au cours de leurs aventures improbables sur les pentes de l’Everest, dans l’enfer hivernal du Nanga Parbat ou dans les méandres du Broad Peak et des autres géants himalayens.

Après avoir écouté ces histoires à faire pâlir le plus rigide des cartésiens, j’ai tenté d’éclairer ma lanterne en la tournant vers quelques éminents scientifiques qui m’ont parlé de dysfonctionnement du cortex temporo-pariétal, d’œdèmes, de psychose, d’autoscopie, d’onirisme, d’illusions somesthésiques, de décorporation et de tout un tas de choses complexes et fascinantes qui n’ont toujours pas fini de m’empêcher de dormir.

Rendez-vous le 28 août à Chamonix

D’après le Britannique Stephen Venables, auteur d’une ascension hallucinante de l’Everest au printemps 1988, il y a un super pub anglais au milieu du ressaut Hillary à quelques encablures du sommet. Je vous y donnerais bien rendez-vous pour une rencontre littéraire autour de ce nouveau livre rouge mais si ça ne vous embête pas, on va plutôt faire ça du côté de Chamonix, à l’espace Guérin, le 28 août prochain !

Quant aux non chamoniards, j’espère vous croiser à droite ou à gauche, à l’occasion d’un de ces évènements montagne qui rassemblent les passionnés que nous sommes. Et s’il le faut, on mettra des masques !

8 Commentaires

  • SEBILLE - 20 août 2020 à 9 h 07 min

    Merci pour cette info !!

  • Anne - 20 août 2020 à 13 h 09 min

    Pas d’hivernale au K2 en prévision, alors on va se faire des petits trip hallucinatoires!!! j’ai hate de le lire..

  • thomas - 20 août 2020 à 14 h 48 min

    D’ailleurs le sommet du K2 en hiver me semble être un bon terrain pour les hallucinations ! Mais ça ne sera pas pour cette année effectivement…

  • LEPOT - 21 août 2020 à 19 h 57 min

    Il ne faut pas aller si loin: La tournette au Mt Blanc.
    J’entends une dame dire à son mari « viens chou, on va se boire une bière au bistrot là-bas » et j’ai vu aussi le guide prendre sans attendre son téléphone pour appeler l’hélico.

  • Valéry ENGELHARD - 3 septembre 2020 à 15 h 57 min

    Et hop commandé à l’instant sur le site des éditions Guérin-Paulsen. J’espère que le succès sera au rdv pour ton second livre. La dent du piment était extra. Bravo en tous cas et bonne chance pour les ventes !

  • Pedro - 14 septembre 2020 à 3 h 11 min

    Acheté au Super U du coin (18 euros), lu en 1h30 (y’a que 120 pages), et plutôt déçu.
    Tu as dû oublier ton humour dans le confinement, je penses, Thomas…
    Plutôt un recueil de citations d’histoires déjà bien connues…
    Dommage.

    Play again !

  • Anne - 17 septembre 2020 à 17 h 51 min

    Voilà un livre intéressant à lire, avec un sujet original, bien écrit,ponctué ici et là de pointes d’humour, mais surtout qui relate les hallucinations, états extatiques, délires, illusions…. de ces alpinistes exténués sur les parois des plus hautes montagnes. La science a du mal à nous en dire plus, mais alors à quand l’IRM sur les pentes du K2? Non finalement, le recherche étendue de la réalité de Carlos Carsolio me plaît bien.Moi je va

  • Anne - 17 septembre 2020 à 17 h 53 min

    Moi je vais partir à la recherche de champignons hallucinogènes sur le Mont Lozère ( 1 699 m quand même ), en attendant le prochain livre.

Flux RSS pour les commentaires de cet article.

Laisser un commentaire