L’alpinisme slovène pleure Franček Knez

L’information était passée pratiquement inaperçue en France mais c’est pourtant une légende de l’alpinisme qui vient de disparaitre : le Slovène Franček Knez est en effet décédé le 6 octobre dernier alors qu’il escaladait sans protection une paroi qu’il connaissait bien, près de Laško, chez lui en Slovénie. Il avait 62 ans.

Considéré comme « le gourou de l’escalade moderne en Slovénie », Knez avait notamment participé à de nombreuses expéditions en Himalaya comme à l’arrête ouest de l’Everest en 1979 ou dans la face sud du Lhotse un peu plus tard. Il avait également réalisé de belles choses dans les Andes au Fitz Roy et au Cerro Torre, mais aussi dans les Alpes où on lui doit de nombreuses premières et même un record de vitesse à l’Eiger. Écrivain et sculpteur à ses heures perdues, ce personnage singulier n’avait pas le permis de conduire mais avait réussi à se constituer un palmarès hors norme en faisant du stop ou en prenant les transports en commun.

Un article paru ce jour sur montagnes-magazine.com retrace sa carrière en détail mais pour tout savoir sur Franček Knez et l’alpinisme slovène, un livre, un seul : L’étoffe des géants de Bernadette McDonald, paru récemment aux éditions Nevicata.

 

Chullanka, vos sports grandeur nature

Pas de Commentaire

Pas de commentaire.

Flux RSS pour les commentaires de cet article.

Laisser un commentaire