Annapurna 1950, chronologie de l’affaire

11 janvier 2016 - 5 commentaires

Depuis que je m’intéresse à l’aventure de Maurice Herzog et consorts sur l’Annapurna, j’ai un peu l’impression d’être redevenu collégien en cours d’histoire. Toutes ces dates à retenir, c’est insupportable… du coup je fais des fiches. En voici une que je range ici pour la retrouver facilement. Interro écrite la semaine prochaine.

Membres de l’expédition

Maurice Herzog (chef d’expédition), Louis Lachenal, Lionel Terray, Gaston Rébuffat, Jean Couzy, Marcel Schatz, Marcel Ichac (cinéaste), Jacques Oudot (médecin), Francis de Noyelle (officier de liaison).

Chronologie de l’affaire

28 mars 1950 : Conférence de presse de Lucien Devies au siège du Club Alpin Français à Paris. La veille, tous les membres de l’expédition (sauf Herzog et Ichac) ont été contraints de signer un contrat leur interdisant de publier quoi que ce soit à leur retour et ce pendant 5 ans.

29 mars : Départ pour le Népal.

6 avril : La caravane se met en branle depuis Nautanwa.

21 avril : Fin de la marche d’approche. Le camp de base est installé à Tukucha.

14 mai : Après avoir exploré les possibilités d’accès du Dhaulagiri, Herzog décide de concentrer tous les efforts sur l’Annapurna.

19 mai : Le camp I est installé à 5 100 mètres d’altitude.

23 mai : Le camp II est installé à 5 900 mètres d’altitude.

24 mai : Le camp III est installé à 6 600 mètres d’altitude.

27 mai : Le camp IV est installé à 7 150 mètres sur le glacier de la Faucille.

31 mai : Le camp V est installé à 7 300 mètres d’altitude.

3 juin : Herzog et Lachenal atteignent le sommet de l’Annapurna puis redescendent au camp V où les attendent Rébuffat et Terray. Herzog qui a perdu ses gants pendant la descente a les pieds et les mains gelés. Lachenal seulement les pieds.

4 juin : Les quatre hommes entament la descente vers le camp IV mais ils se perdent dans le brouillard. Ils passent la nuit dans une crevasse.

5 juin : Ils sont retrouvés par Schatz qui venait à leur rencontre. Terray et Rébuffat souffrent d’ophtalmie des neiges. Lachenal et Herzog ne peuvent plus marcher. Ils parviennent néanmoins au camp II.

6 juin : L’expédition entame sa longue marche de retour vers la civilisation.

10 juin : Arrivée de la mousson.

16 juin : La nouvelle de la victoire arrive en France.

2 juillet : Oudot commence les premières amputations sur orteils de Lachenal et Herzog.

11 juillet : Herzog est reçu par le maharajah à Katmandou.

17 juillet : Retour des héros à Orly. Lachenal et Herzog sont admis à la clinique Vaugirard.

20 juillet : Herzog et Lachenal reçoivent la légion d’honneur dans leur chambre d’hôpital.

19 août : Paris-Match consacre un numéro exceptionnel à la victoire sur l’Annapurna. La photo d’Herzog brandissant le drapeau français au bout de son piolet fait la Une.

25 janvier 1951* : A la salle Pleyel à Paris, 2500 personnes assistent à la première diffusion du film de Marcel Ichac en présence des vainqueurs de l’Annapurna.

17 février 1951 : Paris-Match consacre un nouveau reportage sur l’expédition dans lequel le nom de Louis Lachenal n’apparait pas. Seul Herzog est mentionné.

24 novembre 1951 : Sortie du livre d’Herzog: « Annapurna, premier 8000 ».

13 juillet 1953 : Jacques Oudot trouve la mort dans un accident de voiture.

25 novembre 1955 : Louis Lachenal se tue en tombant dans une crevasse lors d’une banale sortie à ski dans la vallée Blanche.

1956 : Première publication des « Carnets du vertige » de Lachenal. Version censurée par Maurice Herzog et son frère Gérard.

27 septembre 1958 : De Gaulle nomme Herzog ministre de la Jeunesse et des Sports (jusqu’au 11 juin 1963).

2 novembre 1958 : Jean Couzy est tué par une chute de pierre en tentant d’ouvrir une nouvelle voie sur la crête des Bergers dans dans le Massif du Dévoluy. Marcel Schatz meurt la même année.

19 septembre 1965 : Lionel Terray se tue dans la Fissure en Arc de Cercle en face Est du Gerbier dans le massif du Vercors.

1968 : Suite à la démission de Paul Payot, Herzog est élu maire de Chamonix (jusqu’au 20 mars 1977).

1er juin 1985 : Gaston Rébuffat meurt d’un cancer.

9 avril 1994 : Mort de Marcel Ichac.

1er septembre 1996 : En accord avec Jean-Claude Lachenal, fils de Louis, les éditions Guérin publient la version non censurée des « Carnets du vertige ». La même année, Yves Ballu publie « Une vie pour la montagne », biographie de Rébuffat dans laquelle on découvre son ressentiment sur l’expédition de 1950.

Mai 2000 : Parution aux éditions Guérin du livre de David Roberts « Annapurna, une affaire de cordée ».

2006 : Marie-José Herzog veuve de Gérard Herzog intente un procès aux éditions Guérin pour « viol du droit moral ». Elle perd le procès mais la version « Guérin » des « Carnets du vertige » est retirée de la vente.

13 décembre 2012 : Maurice Herzog meurt à l’âge de 93 ans.

30 mars 2017 : Mort de Francis de Noyelle à 97 ans. Il était le dernier survivants de l’expédition.

* Dans son livre « Gaston Rébuffat, La montagne pour amie », Yves Ballu indique que cette conférence a eu lieu le 25 janvier (page 223). Dans « Annapurna, une affaire de cordée », David Roberts mentionne la date du 25 juin (page 210 et 211). Il mentionne également le fait que Herzog « tenant ses pansements dans ses mains serrées devant lui, traversa la scène en claudiquant ». On peut raisonnablement penser que plus d’un an après les évènements Herzog ne boitait plus et n’avait plus de pansements aux mains… J’aurais donc tendance à attribuer la bonne date à Yves Ballu.

Maurice Herzog sur l'Annapurna - Paris-Match

Chullanka, vos sports grandeur nature

5 Commentaires

  • Paul Boucher - 26 avril 2016 à 22 h 29 min

    Le site est fantastique, heureux d’être des vôtres.

  • thomas - 27 avril 2016 à 12 h 33 min

    Merci Paul!

  • Leslie Fucsko - 2 juin 2017 à 19 h 19 min

    La crête des Bergers ou est mort Couzy est situé dans le Massif du Dévoluy (les Préalpes du Sud)… c’est pas vraiment dans les Alpes…
    Sinon, le site est super, franchement surprenant de la part d’un « non alpiniste » déclaré! Félicitations!!!

  • Leslie Fucsko - 2 juin 2017 à 19 h 25 min

    Ah…encore un…Terray c’est tué dans la Fissure en Arc de Cercle au face Est du Gerbier(voie TD+), pas les Arêtes du Gerbier(voie PD).

  • thomas - 2 juin 2017 à 19 h 38 min

    J’ai vérifié, tu as raison ! C’est la page Wikipedia de Terray qui m’a induit en erreur (il faut toujours se méfier de Wikipedia). Merci pour ces précisions importantes et pour les compliments !

Flux RSS pour les commentaires de cet article.

Laisser un commentaire