En solo // Gilles Chappaz

De Jacques Balmat à Ueli Steck, le roman du solo

Comme son titre ne l’indique pas, En solo est un livre qui a été écrit à plusieurs. Dans un premier temps, Gilles Chappaz décortique l’histoire de l’alpinisme à la recherche des solos les plus marquants puis dans un second temps, ce sont les solistes qui prennent la plume pour se raconter. On cherche d’abord à comprendre comment on grimpe en solo avant d’essayer de comprendre pourquoi. Subtil.

Dans cette interview donnée à TV Mountain TV, Gilles Chappaz confie que, n’ayant jamais pratiqué le solo, il ne se sentait pas forcément légitime pour écrire ce bouquin que lui réclamait son éditeur. Il a donc demandé à quelques grands noms de l’alpinisme solitaire de venir appuyer son travail de fond qui compose néanmoins la majeure partie de l’ouvrage. Même si les textes Claude Gardien, Walter Cecchinel ou encore Alain Ghersen permettent de s’immiscer plus en profondeur dans le cerveau de ces pratiquants de l’alpinisme extrême, la partie écrite par Gilles Chappaz se suffit, me semble-t-il, a elle même. Mais peut-être est-ce parce que je suis plus attiré par le comment que par le pourquoi.

Les Grandes Jorasse, le Cervin, l’Eiger, les Drus, le K2, le Nanga Parbat, l’Everest, Jacques Balmat, Paul Preuss, Hermann Buhl, Walter Bonatti, René Desmaison, Reinhold Messner, Christophe Profit, Catherine Destivelle, Ueli Steck… Il ne manque personne (à part peut-être un sommaire pour s’y retrouver). Le sujet du solo n’est finalement qu’un prétexte pour retracer la grande histoire de l’alpinisme. Une fois de plus me direz-vous ? Certes, mais on ne s’en lasse jamais. C’est remarquablement écrit, c’est parfaitement documenté, c’est drôle, c’est fin, c’est En solo, c’est aux éditions Glénat et c’est vachement bien.

En solo - Gilles Chappaz

 

1 Commentaire

  • Sanlaville Gérard - 29 janvier 2020 à 10 h 09 min

    Cet ouvrage arrive à point après la lecture du livre de Ed Douglas  » Les Alpinistes  » qui recense les grands alpinistes de Jean Antoine Carrel jusqu’à Steve House rédigé en 2011.
    Dans « Solo » Gilles Chappaz apporte sa connaissance
    du milieu de l’alpinisme et de la grimpe. Beaucoup de vies y sont évoquées dont celles des Bonatti,Messner,
    Loretan,Steck et des soloistes Honnold,Ondra,Caldwell.
    L’amour de sommets emblématiques des Alpes, des Dolomites, du Yosemite, de Patagonie y transparait !
    C’est une synthèse très fidèle des récits du genre.
    ( exploits, miracles, tragédies, controverses…)
    Je conclurai par  » La Montagne en moi  » de H. Barmasse

Flux RSS pour les commentaires de cet article.

Laisser un commentaire